positionneur

Le mot du Maire

logo giberville avec GIBERVILLE dans bandeau

14 juillet 2021 - Discours de Gérard LENEVEU, Maire

Inauguration de la Stèle en hommage aux Soldats canadiens tombés au champ d'honneur pour libérer Giberville

Mesdames, Messieurs,

Madame la députée, Laurence DUMONT, ma chère Laurence
Madame la sénatrice, Corinne FERRET ma chère Corinne
Madame la conseillère départementale Edith HEUZÉ, ma chère Edith
Monsieur le conseiller départemental Joël JEANNE mon cher Joël
Madame Nicole HOFFER, propriétaire de la maison des canadiens, ma chère Nicole, mon cher Olivier HOFFER Capitaine honoraire du régiment du Queen's.

J'excuse Monsieur Gauthier HEBBELYNCK, Président de l'Association de la Maison des Canadiens.

C'est avec émotion que je m'exprime ici devant cette stèle qui je le rappelle a été réalisée par des jeunes du lycée Jules Verne. Stèle érigée pour immortaliser la mémoire des soldats canadiens tombés au champ d'honneur pour libérer notre ville.

Pour ne pas oublier ces moments tragiques et en tirer des enseignements, dans un monde ou la paix et si fragile, où les guerres si présentes.

Chaque cérémonie de recueillement et de souvenir est importante pour perpétuer le nécessaire devoir de mémoire. Pour sensibiliser les populations notamment les plus jeunes.

Le 6 juin 1944, 156 000 soldats des forces alliées posent le pied sur les côtes Normandes dont 21400 soldats Canadiens sur le secteur Juno.

Le régiment « Les carabiniers personnels de la Reine du Canada « (Queen's Own Rifles of Canada) fait partie de cette opération militaire d'ampleur pour libérer notre pays de la barbarie nazie.

Lire la suite...

logo giberville avec GIBERVILLE dans bandeau

14 juillet 2021 - Discours de Gérard LENEVEU, Maire

Inauguration de la Stèle en hommage aux Soldats canadiens tombés au champ d'honneur pour libérer Giberville

Mesdames, Messieurs,

Madame la députée, Laurence DUMONT, ma chère Laurence
Madame la sénatrice, Corinne FERRET ma chère Corinne
Madame la conseillère départementale Edith HEUZÉ, ma chère Edith
Monsieur le conseiller départemental Joël JEANNE mon cher Joël
Madame Nicole HOFFER, propriétaire de la maison des canadiens, ma chère Nicole, mon cher Olivier HOFFER Capitaine honoraire du régiment du Queen's.

J'excuse Monsieur Gauthier HEBBELYNCK, Président de l'Association de la Maison des Canadiens.

C'est avec émotion que je m'exprime ici devant cette stèle qui je le rappelle a été réalisée par des jeunes du lycée Jules Verne. Stèle érigée pour immortaliser la mémoire des soldats canadiens tombés au champ d'honneur pour libérer notre ville.

Pour ne pas oublier ces moments tragiques et en tirer des enseignements, dans un monde ou la paix et si fragile, où les guerres si présentes.

Chaque cérémonie de recueillement et de souvenir est importante pour perpétuer le nécessaire devoir de mémoire. Pour sensibiliser les populations notamment les plus jeunes.

Le 6 juin 1944, 156 000 soldats des forces alliées posent le pied sur les côtes Normandes dont 21400 soldats Canadiens sur le secteur Juno.

Le régiment « Les carabiniers personnels de la Reine du Canada « (Queen's Own Rifles of Canada) fait partie de cette opération militaire d'ampleur pour libérer notre pays de la barbarie nazie.

Débarquement des alliés accompagnés par de nombreux réseaux de résistance, dont celui de notre commune, avec à sa tête L'abbé LEROYER et Gisèle GUILLEMOT à Mondeville.

Quel courage, quelle abnégation il a fallu à ces jeunes soldats Canadiens, pour affronter l'ennemi, eux qui avaient quitté, plusieurs mois auparavant, leurs familles et amis, leur travail. Ils avaient des projets, ils imaginaient l'avenir positivement. Ils avaient l'âge de l'insouciance, l'âge des utopies, des découvertes, de la joie de vivre, l'âge de faire la fête.

Au-delà de leurs familles, dans leurs villages, ils avaient tissé des liens, scellé des amitiés, des amours. Un avenir radieux leurs tendait les bras.

Soudain, ils ont été obligés de tout quitter, les plongeant ainsi dans l'inconnu, dans un avenir qui s'obscurcissait : ils ont rencontré l'horreur de la guerre.

Le 6 juin, ils faisaient face avec courage à la puissance de feux des soldats allemands en débarquant dans le secteur Juno, notamment à Bernières-sur-mer et en libérant par voie maritime la première maison qui est dénommée aujourd'hui la Maison des Canadiens.

Bayeux est libérée le 7 juin et Caen un mois après, le 7 juillet, notre commune le 18 juillet. C'est au prix d'âpres combats contre les nazis que les communes sont libérées une à une.

Comme dans l'ensemble de la région, la bataille à Giberville fut terrible. Après avoir repris à l'armée allemande le site sidérurgique de Colombelles, site stratégique. Les soldats canadiens commencèrent leur offensive vers Giberville en fin d'après midi.

Quelques heures plus tard, un tir de barrage d'artillerie stoppa net la contre-attaque Allemande et c'est dans la boue, munitions épuisées pour certains et après de durs combats, que les troupes Canadiennes achevèrent la libération de notre ville vers 21h 30 le 18 juillet 1944.

Comment imaginer 77 ans après, dans ce havre de paix et de sérénité où nous nous trouvons et que nous appelons aujourd'hui le marais Grondin, qu'une terrible bataille militaire se soit déroulée.

Lors de cette journée du 18 juillet, c'est 24 soldats canadiens qui sont tombés. La plaque commémorative que nous allons inaugurer est là pour graver dans le marbre, la mémoire de nos libérateurs, leur sacrifice pour la liberté de notre pays.

Certains avaient 21 ans, 22 ans, 26 ans, 28 ans, 30 ans, le plus âgé 39 ans : il s'agit du soldat Harry HAWKINS dont une rue porte son nom.
De nombreuses familles canadiennes pleuraient leurs morts, des mamans, des pères, des sœurs, frères, des amis.
40 jours de longs et durs combats pour que notre commune retrouve sa liberté. Détruite au 3/4, elle est meurtrie, mais sa population soulagée, les personnes parties loin du champ de bataille pourront revenir et vivre libres.

Certaines familles pleuraient aussi leurs morts, d'autres se rétablissaient de leurs blessures, mais la vie reprenait petit à petit son cours, grâce à nos libérateurs qui poursuivaient le combat jusqu'à la victoire finale du 8 mai 1945.

Nos amis canadiens du régiment The Queen's Own Rifles of Canada et de son Association n'ont pas pu venir à cette cérémonie, mais je veux leur exprimer toute notre reconnaissance, notre respect, toute notre amitié qui est indéfectible.

Vous dire aussi que nous nous souviendrons toujours, célébrer cet événement dramatique n'a pas pour but de raviver la haine d'un triste passé.

Mais dans un monde où malheureusement des guerres et des régimes autoritaires existent, il est vital d'entretenir la flamme de la mémoire, du souvenir.

Préserver l'avenir, empêcher de telles tragédies et œuvrer pour la paix ; Pour ces raisons notre commune est adhérente au réseau international des villes pour la paix.

Je tiens à remercier Nicole HOFFER propriétaire de la Maison des Canadiens et membre du comité JUNO, Olivier HOFFER, l'Association de la Maison des Canadiens présidée par Gauthier HEBBELYNCK, qui sont des acteurs essentiels pour entretenir le devoir de mémoire.

Ils le font toujours avec émotion, sincérité et passion.

Merci à vous pour avoir participé financièrement à la conception de la plaque commémorative. Après avoir eu l'accord de mon bureau municipal, je proposerai dans le cadre du budget 2022 que notre commune adhère au comité JUNO.

Merci à Philippe Heuzé, qui m'a proposé de compléter la stèle par cette plaque commémorative. Merci à M. MALOISEL qui l'a réalisée, à Bruno LECOEUR adjoint aux travaux, Damien de WINTER premier adjoint à l'urbanisme, à Frédéric ROYO, responsable des services techniques et au personnel pour la réalisation du support.

Je remercie également la Batterie Fanfare Gibervillaise (Giberbrass), la FNACA et les portes drapeaux, Sophie MOBASHER adjointe et sa commission Vie locale qui nous serviront après cette cérémonie le vin d'honneur.

Pour terminer, je veux, au nom de la population gibervillaise dire encore une fois merci à nos libérateurs, à leurs familles et à tous leurs proches, au régiment « Les Carabiniers personnels de la Reine du Canada » et à son Association. Nous vous assurons de l'inaltérable gratitude qui demeure en nous à l'égard du peuple Canadien

Vive la paix. Vive l'amitié franco-canadienne

IMG 0079 TER IMG 0088 5